Vendredi 23 juillet

Mucha

 

Ce jour-là il pleut, nous avions justement prévu de nous reposer un peu avec un livre dans le Mala Strana sur la colline de Petrin où il y a un grand parc... Tant pis !

La veille au soir nous avons enfin traversé le Pont Charles, de nuit, mangé sur une péniche amarrée sur l'île Kampa (où nous avons bu du vin rouge trop chaud !), et déambulé le long de la Vltava, côté Mala Strana.

La "maison dansante" ou "Ginger et Fred", quai Rasinovo

 

Le long de la Vltava, côté ile Kampa

Nous continuons donc à nous promener dans le centre, à la recherche des différents passages qui transforment la ville en labyrinthe. Nous pénétrons dans des cours, des passages d'immeubles anonymes qui se révèlent magnifiques...

 

 

trompe-l'œil dans une cour

 

Nous trouvons le Passage Lucerna, près de la place Venceslas, entre la rue Stépanska et la rue Vodickova, passage Art Nouveau encore,  créé par le grand-père de Vaclav Havel, où se trouve une statue de Venceslas qui chevauche un cheval à l'envers (David Cerny, 1999). Malheureusement, il est entouré d'échafaudages pour restauration. On y trouve également un minuscule café-librairie et le premier cinéma parlant de Prague.

Statue de Venceslas par David Cerny

 

 

Puis nous allons dans le Nové Mesto, en passant par la maison Municipale voir les horaires de l'exposition Mucha, puisqu'il pleut toujours... Dans la rue Na Porici nous découvrons un magasin comme à l'époque du communisme ! aussi fourni, et avec des employés aussi aimables ! A l'étage (on monte par un ascenseur poussif où se trouve quand même un téléphone au cas où...) il y a une cantine traditionnelle pré-révolutionnaire avec des serveuses si rébarbatives que nous sommes redescendus aussi sec ! d'ailleurs la salle était désespérément vide...

Extrait de Only in Prague de Duncan J.D. SMITH (2008) :

 

" The U Rozvarilu at Na Porici 26 is a case in point named after a medieval house and brewery that stood here until 1937. It is a perfect example of what is known in Czech as an automat, that is a fast food canteen serving cheap traditional Czech standards by the plateful, together with beer. Favourites include hearty onion and potato soups (polevka), goulash (gulas), dumplings (knedliky), fried cheese  (smazeny syr), and open-faced sandwiches of meat, smoked fish or cream cheese (chlebicky). Customers  select their dish at the counter, where the menu and service is defiantly Czech, pay the cashier and then move to a high table and sit on a stool. This is something of a concession to modern times as food was originally eaten whilst standing. The white-aproned staff and the chrome and mirrored backdrop complete the experience."

L'ouvrage est paru en 2008, mais en fait  cela avait changé quand nous y sommes entrés car à l'origine la "cantine" donnait sur la rue. Maintenant elle est qualifiée de restaurant gastronomique...

 

Retour à la Maison Municipale pour voir l'exposition MUCHA

 

Représentant le plus connu de l'Art Nouveau, Alfons MUCHA est né en 1866 en Moravie. Il commence sa vie d'artiste comme décorateur de théâtre  à Vienne. Il part à Paris à l'âge de 27 ans et c'est là qu'il acquiert sa renommée internationale d'illustrateur en dessinant notamment des affiches pour les pièces de Sarah Bernhardt. A l'époque il vit à Montmartre, pratique la photographie et est ami avec Gauguin.

Source : http://www.toutsurprague.fr/Expositions.php

On commence à voir alors ses illustrations partout, sur tous supports  (des bijoux, des boites de gâteaux, des timbres, des affiches publicitaires pour Moët et Chandon ou Lefèvre-Utile par exemple...) car pour lui l'Art doit s'adresser à tout le monde et est fait pour le plaisir des yeux. Il représente surtout de belles jeunes femmes toutes en courbes, aux longs cheveux entrelacés,  entourées d'arabesques, de fleurs stylisées. Ce style sera aussi surnommé le "Style Nouille".

Affiche publicitaire pour LU (source idem)

Il est alors invité aux Etats-Unis où il reste de 1906 à 1910. Après il revient en Tchécoslovaquie et commence son Epopée des Slaves. A partir de ce moment-là son œuvre devient plus sombre, plus mystique. Il sera un des premiers à être arrêté par la Gestapo lors de l'invasion de la Tchécoslovaquie par les Allemands en 1939 et il meurt peu après.

Lien intéressant sur l'Art Nouveau : http://1900.art.nouveau.free.fr/

 

Après l'exposition nous prenons un café glacé et une pâtisserie traditionnelle (Sacher cake) à la Kaverna Obecni Dum, le café  1900 au rez-de-chaussée de la Maison Municipale (Obecni Dum), considéré comme un des plus beaux cafés de Prague : grands miroirs, hauts plafonds en stuc moulé, lustres dorés , piano...la classe !

Kavarna Obecni Dum (source : http://contipromotor.cz/dine-out/prague-cafes/

 

 

 

Retour à l'accueil