Mardi 20 juillet (suite encore !)

 

Après le Musée du Communisme qui comportait également un petit film retraçant les évènement de la Révolution de Velours, nous rentrons à l'hôtel en métro et nous cherchons un restaurant dans le quartier. Nous trouvons d'abord une Vinarna (bar à vin) ou Vinoteka, à peine visible depuis la rue, il faut descendre quelques marches pour atteindre une salle en sous-sol.

100_8477.JPG

100_8281.JPG

Là on peut boire du bon vin au verre. La carte est en tchèque évidemment non traduite et la serveuse ne parle pas l'anglais. On finit par se comprendre, nous voulons goûter du rouge et elle nous amène du zweigeltrebe qui est le nom d'un cépage apparemment, avec du fromage tchèque (niva )qui ressemble à du bleu d'Auvergne avec des morceaux de pain (chleb) et des légumes marinés dans du vinaigre. C'est le Nirvana ! (anagramme pertinent de Vinarna !)

100_8476.JPG

Nous y sommes revenus dans la semaine et la serveuse a demandé à un client qui parlait anglais de me faire un petit topo sur les vins tchèques, elle utilisait également un traducteur anglais-tchèque sur Internet sur lequel je devais taper mes questions ! Nous avons fini par acheter une bouteille de Frankovka qui est un cépage de Slovaquie et une de Rulandské Modré (un autre cépage) tchèque), tous deux vins de Moravie, dans la région vinicole de Mikulov. Oui je sais que la Tchéquie est plus réputée pour sa bière (surtout son pourcentage de consommateurs : la Tchéquie est le premier consommateur de bière par habitant dans le monde !) que pour son vin, mais en fait les vins Tchèques commencent à être reconnus, les Vinotekas se développent un peu partout et la consommation de vin augmente aussi suivant l'augmentation du niveau de vie.

100_8510.JPG
Nous avons ensuite trouvé un restaurant tchèque (restorace) qui ne payait pas de mine, en sous-sol également où j'ai vainement essayé de comprendre la carte avec les quelques mots sur la nourriture présents dans le Guide du Routard ! G a pris le Michany spiz na grilu, americké brambory, zeleninova ozdoba (brochettes de poulet/porc, oignons, piments, tomates, salade, concombre, chou, frites) que lui suggérait (intimait, plutôt !) la patronne, et moi des Smazeny kureci rizek, citron, eleninova ozdoba (escalope panée avec des légumes et du citron) + brambory (pommes de terre) avec un verre de Bila vina (vin rouge). Les portions étaient énormes, en fait tout était énorme, les verres de vin, et même le café turc obligatoire (servi d'office par la patronne toujours aussi souriante) ! Après nous nous sommes aperçus que les autres clients prenaient un plat pour 2 ! Nous avons payé environ 400kc à deux, ce qui fait environ 16 Euros !

100_8289.JPG

100_8290---Copie.JPG

Fin de la première journée ! (seulement 6 ou 7 heures de marche dans les pattes !)

Retour à l'accueil