Mardi 20 juillet (suite) 

Le Musée du Communisme

100_8244.JPG

Celui-ci se trouve très opportunément (!) situé entre un Mc DO et un Casino, symboles de la culture capitaliste ! Petit parcours historique ou comment la République Tchèque est devenue ce qu'elle est aujourd'hui. Visite guidée :

100_8519.JPG

Le ticket d'entrée !

100_8246.JPG

 Les fondateurs !

100_8247.JPG

Bric-à-brac d'objets d'époque

100_8248.JPG

La course à l'espace

100_8249.JPG

Le Monument à Staline démesuré, sur une colline de Prague au parc de Letna, donc visible de presque de tous les habitants. Un ensemble gigantesque (30 mètres de hauteur avec le socle, 22 m de longueur) sensé représenter la victoire du communisme. Les Tchèques le surnommaient "la queue chez le boucher" ! Sa construction dura plus de 5 ans et fut inauguré en 1955 alors que Staline était mort depuis 2 ans. Un an après Khrouchtchev révéla les crimes de Staline dans son célèbre Rapport ce qui rendait le monument encore plus absurde. La démolition commença en 1962 et coûta encore plus cher que sa construction. Aujourd'hui, à la place on peut voir un  métronome géant :

100_8349.JPG

 

100_8252.JPG

Éducation : une classe : formation de "l'homme soviétique" idéal

100_8255.JPG

Le sport (ici on voit Zatopek, le coureur de fond, entre autres)

A lire :  "Le corps sous contrôle" http://www.regard-est.com/home/breve_contenu.php?id=252

100_8258.JPG

Les magasins vides

100_8259.JPG

100_8260.JPG

 

100_8263.JPG

La propagande anti-capitaliste

100_8266.JPG

La salle d'interrogatoire (bureau de la police politique)

100_8268.JPG

Les écoutes téléphoniques

100_8269.JPG

Le Printemps de Prague (1968)

100_8270.JPG

Jan Palach

 

En 1968, Dubcek, le Premier Secrétaire du Parti Communiste tchécoslovaque, propose de réformer le système pour en faire un "socialisme à visage humain" (liberté de la presse, d'expression, de circulation, de réunion, évolution du pays vers un fédéralisme, décentralisation de l'économie...). La réaction de l'URSS ne se fait pas attendre. Cette période appelée le Printemps de Prague, prend fin entre le 18 et le 21 Août quand 400 000 soldats et 6500 chars du Pacte de Varsovie envahissent Prague et se positionnent à divers points stratégiques de la ville. Les habitants vont pratiquer une résistance passive (manifestations sur la place Wenceslas, panneaux indicateurs déplacés) mais en vain. Le durcissement du régime qui a suivi a provoqué une vague d'émigration et, le 16 janvier 1969, Jan PALACH, un étudiant s'immole par le feu sur la Place Wenceslas en protestation contre la suppression de la liberté d'expression.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Printemps_de_Prague

100_8271.JPG

Le Petit Père des Peuples !

100_8272.JPG

Gorbachev : la Peretroïska et la Glasnost

100_8273.JPG

9 Novembre 1989, la chute du Mur de Berlin

100_8274.JPG

17 Novembre 1989 La Révolution de Velours

 

Depuis 1985 et l'accession de Mikhael  Gorbachev au poste de Secrétaire Général du Parti Communiste de l'Union Soviétique, les choses commencent à bouger au sein du bloc communiste. La chute du mur de Berlin en novembre 1989 marque le début de l'effondrement du Bloc de l'Est. Le 17 novembre 1989 à Prague, une manifestation d'étudiants sur la place Wenceslas est réprimée de manière particulièrement violente ce qui déclenche des grèves et manifestations pacifiques à travers tout le pays. 1à jours plus tard le Parti Communiste Tchèque abandonne le pouvoir et Vaclav Havel est élu Président de la République de Tchécoslovaquie le 29 décembre 1989.

 

Retour à l'accueil