La musique est mon étoile

Du berger

Avec elle je mets les voiles

Vers la nuit noire

De ma mémoire

Je traverse lentement

En somnambule

Ce continent

Impénétrable

A la recherche de l’absence

Ces souvenirs qui ont fui

Eparpillés

Comme des gouttes de pluie

Sur ces vastes étendues

Méconnues

Quelle aventure !

Avec ces notes de musique

Pour seules guides

J’explore les plis

Et les replis

De cette terre étrangère

Et hostile

Qui se refuse à moi

Et dresse des cordillères

Infranchissables

Je voudrais remonter le cours

Du fleuve de ma vie

Et me heurte toujours

A la pierre compacte

De ma mémoire abimée

Abymée

De temps à autre la rivière

Sur la pierre

Ruisselle

Et se faufile

Par une brèche minuscule

Je peux saisir alors

Et tirer de l’abyme

Une image furtive

Une sensation lointaine

De mon passé enfui

Trop enfoui

 

Retour à l'accueil