Lors de notre premier voyage à Lyon, il y a une quinzaine d’années, nous avions été épatés par ces murs peints en trompe l’œil. En déambulant dans la ville qui pour nous était celle de Bertrand Tavernier, nous nous remémorions ses films comme « L’horloger de Saint-Paul » avec notamment Philippe Noiret ou « Une semaine de vacances » avec Nathalie Baye dans lequel Noiret fait une apparition dans le même rôle. Évidemment, il y a des scènes de bonne bouffe et pour nous Lyon c’était cela aussi ! A nous le tablier de sapeur, le jésus ou la cervelle de Canut !

La fresque des Lyonnais (1995)

Murs peints de Lyon 1
Murs peints de Lyon 1
Murs peints de Lyon 1

Murs peints de Lyon 1

Et puis nous étions tombés par hasard sur la « Fresque des Lyonnais », rue de la Martinière, où l’on retrouve tous ceux qui ont « fait » la ville : sa gastronomie, les poètes et écrivains de l’Ecole de Lyon : Maurice Scève ou Louise Labé, mais aussi le Petit Prince de Saint-Exupéry ou Frédéric Dard, le père de San Antonio ; les cinéastes avec les frères Lumière et Tavernier ; les célébrités actuelles comme Bernard Pivot, l’Abbé Pierre ou le chef Bocuse trônant dans son restaurant… En fait, cette fresque était encore récente : elle a été créée en 1995 par la société lyonnaise CITÉCRÉATION, qui depuis sa création en 1978 a signé plus de 650 fresques monumentales partout dans le monde comme par exemple à Berlin ou Barcelone, . Voir leur site http://http://cite-creation.com/

Exemples : Les fresques de Bel Air à Chartres avant/après, les cités végétales à Berlin, Les murs prennent la parole à Brest :

Murs peints de Lyon 2
Murs peints de Lyon 2
Murs peints de Lyon 2
Murs peints de Lyon 2

Murs peints de Lyon 2

La bibliothèque de la cité (1998)

Un peu plus loin, à l’angle de la rue de la Platière et du quai de la Pêcherie, nous nous étions cognés au mur des écrivains, « La Bibliothèque de la cité », créé en 1998. Il représente une immense bibliothèque sur les rayons de laquelle figurent environ 300 écrivains lyonnais et quelques extraits de leurs textes. Rabelais, bien sûr, Voltaire, Frédéric Dard encore, Tardi… En bas, sont peintes des devantures de bouquinistes grandeur nature qui proposent à la vente des livres des écrivains de Rhône-Alpes…

Murs peints de Lyon 3
Murs peints de Lyon 3
Murs peints de Lyon 3
Murs peints de Lyon 3
Murs peints de Lyon 3

Murs peints de Lyon 3

« Les murs, c’est la peau des habitants » CitéCréation

« Lyon plus doux que cent pucelles » (Clément MAROT, XVIème siècle)

« Dieu que je vous envie, moi qui ne suis qu’un policier de la main droite et un écrivaillon de la gauche. Je me sens si lourd d’inaccomplissement, si vous saviez. Car plus j’avance, plus il me parait évident qu’un homme ne meurt jamais riche de ce qu’il a fait, mais pauvre de ce qu’il n’a pas fait. » (Frédéric DARD)

Murs peints de Lyon 4
Murs peints de Lyon 4

Murs peints de Lyon 4

Le mur du cinéma (1996)

Nous sommes revenus à Lyon en 2010 et avons décidé de compléter notre parcours de murs peints. Nous avons ainsi découvert le « mur du cinéma », qu’en bon cinéphiles nous ne voulions pas rater, Lyon étant la ville d’Auguste et Louis Lumière, qui ont joué un rôle essentiel dans l’histoire de la photographie et du cinématographe ! On y voit la façade d’un cinéma avec des personnes qui font la queue ou achètent des billets pour des films tous tournés à Lyon : « L’armée des ombres » de Jean-Pierre Melville (1969), « Au pays des Juliets » de Mehdi Charef (1991), « Un condamné à mort s’est échappé » de Robert Bresson (1959), « L’insoutenable légèreté de l’être » de Philip Kaufman (1988), « »L’horloger de Saint-Paul » de Bertrand Tavernier (1974), « Les voleurs » d’André Téchiné (1996)…

Murs peints de Lyon 5
Murs peints de Lyon 5
Murs peints de Lyon 5
Murs peints de Lyon 5

Murs peints de Lyon 5

Le Musée Urbain Tony Garnier (1988)

Lyon comprenant plus d’une quarantaine de fresques murales, impossible de les voir toutes en quelques jours de promenade urbaine ! Nous avons alors décidé d’aller visiter la Cité idéale de Tony GARNIER qui comprend 25 fresques de 230 m² peintes sur des pignons d’immeubles, et des murs peints des 5 continents réalisés par des artistes d’Égypte, d’Inde, du Mexique, de Côte d’Ivoire, de Russie et des États-Unis.

Ce musée en plein air se trouve dans le 8éme arrondissement de Lyon, quartier des États-Unis. Tony Garnier était un architecte visionnaire du début du XXème siècle. Il a élaboré les plans d’une cité industrielle idéale, une ville solidaire autogérée, reflétant les idées utopistes du philosophe Charles Fourier (1772-1837). Ce dernier en effet préconisait pour la société industrielle naissante des phalanstères, sortes d’hôtels coopératifs destinés à accueillir 400 familles et agencés de façon à faciliter les relations sociales entre les habitants. Ici il s’agit ici d’un quartier HBM (Habitation Bon Marché) créé entre 1919 et 1933 pour les ouvriers qui travaillaient alors pour la plupart pour les usines Calor ou Berliet. Les immeubles n’excèdent pas cinq étages, les appartements sont équipés d’un balcon, d’eau courante et de toilettes (une révolution à l’époque), les cages d’escalier sont lumineuses et les espaces verts sont nombreux. C’est un des plus grands ensembles d’habitat collectif créé pendant l’entre-deux-guerres. A l’encontre des conceptions urbaines de son époque, l’architecte y développe le concept du zonage en séparant dans sa ville les grandes fonctions : travail, habitat, santé et loisirs. C’est une ville très symétrique, ordonnée, presque totalitaire, avec des rues parallèles, perpendiculaires et une volonté forte de trouver un équilibre entre la sphère publique et la sphère privée.

Murs peints de Lyon 6
Murs peints de Lyon 6

Murs peints de Lyon 6

En 1986 la ville décide une réhabilitation du quartier et c’est à ce moment que les habitants se tournent vers les muralistes de CitéCréation pour embellir 24 pignons d’immeubles. D’autres fresques ont été rajoutées depuis.

Ci-dessous "Tour de Babel", Nicolas de Crécy, Bruegel (avant/après) par CitéCréation

Murs peints Lyon 7Murs peints Lyon 7

Murs peints Lyon 7

12 fresques représentent la cité industrielle telle qu’elle a été imaginée par Tony Garnier avec les logements et les lieux publics : l’école (mixte !), la gare, les jardins…

Murs peints de Lyon 8
Murs peints de Lyon 8
Murs peints de Lyon 8
Murs peints de Lyon 8
Murs peints de Lyon 8
Murs peints de Lyon 8
Murs peints de Lyon 8

Murs peints de Lyon 8

D’autres murs illustrent les grands travaux de l’urbaniste réalisés pour la Ville de Lyon : la halle Tony Garnier (anciens marché aux bestiaux et abattoirs de la Mouche), le stade de Gerland, l’hôpital de Grange Blanche (devenu l’hôpital Édouard Herriot)…

Murs peints de Lyon 9Murs peints de Lyon 9

Murs peints de Lyon 9

Ce mur couvert d’affiches anciennes représente les années 1900 et la Révolution industrielle avec la tour métallique de Fourvière construite à l’occasion de l’exposition Universelle de 1894, les voitures Berliet, le cinématographe… mais aussi la pauvreté, la saleté. Les ouvriers affluent alors en nombre à la ville qui n’est pas préparée à recevoir tout ce monde et les ouvriers s’entassent en périphérie des villes dans des logements insalubres. La cité rêvée de Tony Garnier visait à leur rendre leur dignité.

Murs peints de Lyon 10
Murs peints de Lyon 10

Murs peints de Lyon 10

En 1991, le projet obtient le label de la « Décennie mondiale du développement culturel » qui apporte au projet une reconnaissance internationale et ouvre la voie à la réalisation d’autres fresques par des artistes internationaux. Ainsi c’est une utopie qui se poursuit dans le temps avec le combat et l’union des habitants pour la réhabilitation de leur propre quartier en soulignant son caractère patrimonial. Même si cela ne suffit pas à faire revivre le quartier. Lire à ce sujet l’article de Vincent Charbonnier dans les Échos :http://http://www.lesechos.fr/21/07/2014/LesEchos/21732-038-ECH_l-utopie-brisee-de-la-cite-tony-garnier.htm

Les murs suivants représentent les Cités Idéales d'artistes contemporains des six continents : Youssouf Bath pour la Côte d’Ivoire, Matt Mullican pour les États-Unis, Gregory Chestakov pour la Russie, Paul Caseneuve pour le Québec, Shi Qi Ren pour Shanghai…

Murs peints de Lyon 11
Murs peints de Lyon 11
Murs peints de Lyon 11
Murs peints de Lyon 11
Murs peints de Lyon 11
Murs peints de Lyon 11
Murs peints de Lyon 11

Murs peints de Lyon 11

Retour à l'accueil